Les teintures végétales pour vêtements

Les teintures végétales, une alternative aux procédés classiques de grande consomation ! Le domaine du textile est riche en forme, en texture, ainsi qu’en structure. L’une de ses particularités, c’est l’explosion de couleur qu’on voit tant sur les vêtements que sur toutes les autres formes de tissu. Beaucoup ne le savent pas, cependant il est possible d’utiliser la teinture végétale pour donner une couleur à un tissu. Bien que cela puisse paraitre incroyable, cette technique est utilisée depuis la nuit des temps. Aujourd’hui ? nous vous proposons d’en savoir plus sur cette méthode..

D’où provient la teinture végétale

Comme son nom l’indique, elle est conçue à partir des plantes. Plus précisément de leur couleur. Par exemple, les carottes, les oignons, ou les racines de rhubarbe. Partout autour de vous, vous pouvez utiliser pratiquement n’importe quelle plante pour extraire votre colorant. Par un certain nombre de techniques et de procédés, il est possible d’utiliser le liquide ainsi obtenu et de l’imprégner définitivement sur un certain type de textile comme le coton, la laine, la soie ou même le cuir. Partout autour de vous, la nature vous en fait cadeau, il suffit de savoir en profiter !

La sélection des matières à teindre

Ce type de teinture ne s’accorde pas avec toutes les matières connues. En effet, un certain nombre de critères sont à analyser. Ainsi, sachez qu’il faudrait par exemple des textiles d’origine :

  •   Végétale. Teinture naturelle provenant des fleurs plantes et feuilles (coton, lin, chanvre)
  • Animal (cuir, laine, la soie)

C’est pour cette raison que ce mode de teinture textile naturelle bio est qualifié d’écologique car, tout ici est recyclable et réutilisable. Cette méthode de production ne génere aucun déchet toxique.

La sélection des pigments des teintures végétales

Pour trouver ces derniers, rien de bien compliquer.

En effet, ils sont présents dans votre quotidien. Vous pouvez par exemple, vous servir des fans de carotte pour faire votre couleur jaune, la peau d’avocat pour faire la couleur rose et ainsi de suite. Cela signifie que chaque partie d’un fruit fleur ou d’une plante est idéal pour ressortir une couleur bien précise. Mais, reste encore à maitriser l’opération exacte pour y parvenir.

Les étapes de la fabrication des teintures végétales

Comme pour fabriquer un peu tout, ici aussi il existe des étapes clés à respecter scrupuleusement pour la fabrication d’une teinture végétale. Ainsi, on distingue :

  • Le mordançage. Il est important avant de commencer, de savoir que les techniques diffèrent en fonction de la nature du végétal source. Ainsi, le mordançage est donc une technique consistant à préparer un tissu à la réception de la couleur. Cela a pour but la création d’une sorte de passerelle chimique entre le pigment et le textile en question. Cette étape est tout simplement incontournable dans ce domaine.
  • La préparation du bain. Ici, les molécules colorantes présentes de la fleur, feuille, racine ou fruit sont libérées pour donner le bain de teinture. À cette étape, nous devons penser à prendre en compte le poids du tissu à tremper.
  • La teinture végétale du tissu proprement dit. C’est tout simplement la dernière étape, mais aussi l’une des plus cruciales. Il s’agit donc de tremper le tissu choisi à l’intérieur d’un bain de teinture d’une température de 15 ° C. ensuite laissez le tout chauffer sur une heure. Plus nous laisson longtems le vêtement sur le feu plus nous appuyerons la couleur.

 

Chez PaPate.fr, nous n’utilisons pas les teintures végétales pour l’instant, mais no produit bio tels que le Sweat en coton bio ou le Tshirt en coton bio sont blanc, donc sans teinture ! Nous les décolorons avec de l’eau oxygénée.

Si vous souhaitez, vous pouvez vous former à la coloration végétale chez www.couleur-garance.com